Invitation à participer à un Dictionnaire du genre en traduction

De la part de Ilana Eloit et Marta Segarra, coordinatrices éditoriales du Dictionnaire du genre en traduction

FR / ENG / ESP

Bonjour,

Le Dictionnaire du genre en traduction, un projet de l’IRN World Gender, est ouvert à de nouvelles contributions. Lancé le 18 juin 2021, ce Dictionnaire plurilingue et en ligne a pour objectif de contribuer à la compréhension des voyages des concepts et du brassage des idées concernant le genre, la sexualité et les féminismes dans nombre de langues et de cultures. Il vise à éclairer la façon dont ces notions sont comprises dans des contextes linguistiques, sociaux, politiques et culturels différents, et dont les études de genre se sont développées dans ces contextes divers. Il propose ainsi une cartographie ouverte et non définitive des circulations transnationales des idées dans le champ des études de genre. Les premières notices publiées sont consultables sur le site du Dictionnaire via le lien suivant: https://worldgender.cnrs.fr/

Le Dictionnaire dispose pour l’instant de trois interfaces, en français, anglais et espagnol. Les notices peuvent être écrites dans la langue de votre choix, mais si elles sont écrites dans une langue différente de celles des trois interfaces, elles doivent être accompagnées d’une traduction en français, anglais ou espagnol.

Le format des notices est ouvert: il peut s’agir d’un article (entre 5 000 et 14 000 signes espaces compris), d’un podcast ou d’une vidéo. Il est demandé aux personnes intéressées de soumettre au préalable une proposition qui présente en une dizaine de lignes le contenu de la future notice, son format, les auteur.e.s ainsi que la ou les langues de rédaction. Les propositions collectives (2-5 auteur.e.s de préférence) sont fortement encouragées. Cette proposition sera ensuite examinée pour validation par le comité éditorial du Dictionnaire du genre en traduction. Les notices reçues seront évaluées en double aveugle par des pairs avant publication. Les traductions des articles en plusieurs langues sont également encouragées. 

Merci de bien vouloir envoyer vos propositions avant le 15 septembre (1er Appel à projets) ou avant le 15 décembre (2ème Appel à projets) à l’adresse umr8238.dictionnairegenre@services.cnrs.fr Les notices devront être rendues au plus tard deux mois après l’acceptation de la proposition.

Nous restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire à l’adresse umr8238.dictionnairegenre@services.cnrs.fr.

Bien à vous,

Ilana Eloit et Marta Segarra, coordinatrices éditoriales du Dictionnaire du genre en traduction

ENG

Dear all,

The Dictionary of Gender in Translation – a project of the International Research Network-IRN World Gender – is open to new contributions. Launched on June 18, 2021, this multilingual and online Dictionary seeks to contribute to the understanding of how concepts and ideas concerning gender, sexuality and feminism travel and combine in many languages and cultures. The goal is to shed light on the ways in which these notions are understood in different linguistic, social, political and cultural contexts, and on how gender studies have developed in these diverse contexts. It proposes an open and non-definitive cartography of the transnational circulations of ideas in the field of gender studies. The first published entries are available on the Dictionary website via the following link: https://worldgender.cnrs.fr/en/

The Dictionary currently has three interfaces, in French, English, and Spanish. Entries can be written in any language, but if they are written in a language other than those of the three interfaces, they must be accompanied by a translation in French, English, or Spanish.

The format of the entries is open: it can be an article (between 5 000 and 14 000 characters including spaces), a podcast, or a video. Please submit a proposal that outlines in about ten lines the content of the future entry, its format, the authors, and the language(s) in which it will be written. Collective proposals (preferably 2-5 authors) are strongly encouraged. Proposals will then be examined for validation by the editorial committee of the Dictionary of Gender in Translation. Submitted entries will be double-blind peer-reviewed before publication. Translations of articles into multiple languages are also encouraged.

Please send your proposals before September 15th (1st call for contributions) or before December 15th (2nd call for contributions) to umr8238.dictionnairegenre@services.cnrs.fr. Entries must be submitted no later than two months after acceptance of the proposal.

We remain at your disposal for any further information at umr8238.dictionnairegenre@services.cnrs.fr.

Yours sincerely,

Ilana Eloit and Marta Segarra, editorial coordinators of the Dictionary of Gender in Translation

ESP Hola.

El Diccionario del Género en Traducción – un proyecto de la Red Internacional de Investigación-IRN World Gender – está abierto a nuevas contribuciones. Lanzado el 18 de junio de 2021, este Diccionario multilingüe y en línea pretende contribuir a comprender cómo los conceptos e ideas relativos al género, la sexualidad y el feminismo viajan y se combinan en diversas lenguas y culturas. Su objetivo es arrojar luz sobre las formas de entender estas nociones en diferentes contextos lingüísticos, sociales, políticos y culturales, y sobre cómo se han desarrollado los estudios de género en estos contextos diversos. Así, propone una cartografía abierta y no definitiva de las circulaciones transnacionales de ideas en el ámbito de los estudios de género. Se puede acceder a las primeras entradas publicadas en el sitio web del Diccionario a través del siguiente enlace: https://worldgender.cnrs.fr/es/

5 réflexions sur “Invitation à participer à un Dictionnaire du genre en traduction

  1. Si le LEGS de l’Université Paris 8 est à l’initiative du projet j’ai un gros doute…
    Les recherches menées au sein du LEGS se déclinent en 4 axes :

    Axe I. Émergence des théories, diffusion des savoirs, constitution et transmission des récits
    Axe II : Penser le corps aujourd’hui : histoire, représentations, performances, transformations
    Axe III : Pluralité des logiques de domination et des formes de subjectivation
    Axe IV : Genre et pédagogies des transmissions : de l’analyse à l’élaboration de nouvelles pratiques

    Performances et transformations sont des termes furieusement « Butlerien », d’ailleurs Éric Fassin enseigne à Paris 8….

    J'aime

    • Merci pour cette précision d’importance. Effectivement, l’umr 8238 (le mail) renvoie à l’université Paris 8 quand on pose la question à google, et Eric Fassin est bien prof là-bas. Ça met le doute sur la ligne politique de ce dictionnaire en construction, j’avoue.
      Avant de soutenir ces universitaires, il faudrait savoir ce qu’est leur position politique sur le transactivisme.

      Alliées des femmes, ou alliées du patriarcat sous sa forme capitaliste ? Parce que la réaction transactiviste a été alimentée par les milieux universitaires (étasuniens), tous ces ambitieux et ambitieuses y ont vu l’occasion de faire leur beurre sur le dos des femmes, si je me souviens bien de ce que j’ai lu sur TRADFEM (je crois que c’était l’article qui analyse la prose et les idées de Butler,).

      J'aime

      • Pour moi, c’est tout vu, c’est la théorie queer sous sa forme chimiquement pure. Eric Fassin a introduit la « pensée » de Judith Butler en France dans le but de ringardiser le féminisme et la cause des femmes.
        Pour son colloque « la savante et le politique » (contre Nathalie Heinich et son tract) il a invité Rachele Borghi, maître (sic) de conférence en Géographie à la Sorbonne, performeuse de porno-trash et « géographe du corps ». Pro-prostitution, elle accuse les abolitionnistes de faire un mal fou aux ‘travailleuses du sexe’. Pour le vérifier, il suffit d’aller sur Google et de taper: « Sorcières pour un Changement radical de l’Université Merdique » et de regarder ses « performances »….

        J'aime

        • D’ailleurs les 2 chercheuses Ilana Eloit et Marta Segarra sont pro-théorie Queer, je viens d’aller voir…

          J'aime

  2. ALERTE !
    La surreprésentation des Trans au sein de l’université doit être enquêtée. Il en va des droits des femmes, Notamment à ne pas être prostituées, à ne pas être des ressources biologiques reproductives et à ne pas subir des mutilations génitales. Et à pouvoir soutenir les droits sexuels à la contraceptions, à l’avortement. Ainsi que les droits politiques à la représentation et à l’égalité salariale.
    cf. Karine Espineira, Pauline Clochec, Sam Bourcier etc. etc.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.