Compte rendu par Helen Steel de l’agression à Los Angeles de féministes par des « antifas » défendant un exhibitionniste

Post d’Helen Steel sur des Antifas attaquant les féministes dans les rues.


Helen Steel a passé sa vie dans l’activisme politique de gauche, affrontant McDonalds en tant qu’acusée dans l’affaire McLibel (oç elle a été représentée pro bono par Keir Starmer* lui-même !) dans le procès le plus long de l’histoire, et elle a été au cœur de la campagne Spy Cops qui a littéralement discrédité les forces de police britanniques. A LIRE !

*Starmer est aujourd’hui chef du Parti Labour britannique
_________________________________________________________

« J’ai été horrifiée hier soir en regardant les images des Antifas attaquant des personnes qui avaient participé à une manifestation annoncée devant le Wi Spa à Los Angeles après que des femmes se soient plaintes qu’un homme avait exposé son pénis dans la zone réservée aux femmes de l’établissement.

Lorsqu’Antifa et d’autres groupes anti-fascistes ont vu le jour, leur objectif était de défendre les communautés contre la violence et les attaques racistes et fascistes. Il est parfois nécessaire et raisonnable d’utiliser la violence pour se défendre ou défendre les autres d’une attaque physique. Dans les années 70 à 90, les fascistes ont graffité et incendié les maisons des Noirs, bombardé les librairies anarchistes et de gauche, attaqué physiquement les Noirs dans la rue, attaqué les syndicalistes et les antiracistes, attaqué les homosexuels et ainsi de suite. La police n’a rien fait pour mettre fin à ces attaques et a même régulièrement collaboré avec les racistes/fascistes.

Dans ces circonstances, les gens n’avaient pas d’autre choix que de s’unir pour riposter afin d’empêcher les fascistes d’attaquer les gens, et c’est ainsi que des groupes comme ntifa ont été créés. À la fin des années 90, un fasciste a fait exploser des bombes à Brixton, Brick Lane & et dans un pub gay de Soho, mutilant et tuant des gens. Dans quelle mesure certains membres de la gauche comparent-ils faussement aujourd’hui les femmes qui luttent contre le sexisme aux racistes et aux fascistes ? Il n’y a pas de dictateurs féministes, il n’y a pas de campagne de violence et d’intimidation par les femmes.

Pourquoi diable les antifas utilisent-ils maintenant la violence pour défendre le droit des hommes à harceler sexuellement les femmes ? Où est votre analyse des détenteurs du pouvoir dans notre société ? N’avez-vous jamais entendu parler du sexisme et du patriarcat ? Ne réalisez-vous pas que les hommes exhibent délibérément leur queue devant les femmes et que c’est une chose que la plupart des femmes et des filles ont endurée dès leur plus jeune âge, et que cela crée de la peur chez de très nombreuses femmes et filles – en particulier celles qui ont déjà été victimes de violences sexuelles (99% des délits sexuels sont commis par des hommes).

Les femmes qui se plaignent dans la vidéo de Wi Spa qui est devenue virale n’ont même pas dit que l’homme en question était trans, alors pourquoi les antifas ont-iels supposé que les actions de ces femmes étaient fondées sur quelque « transphobie » plutôt que sur leur opposition à un incident de harcèlement sexuel?

Il n’y a pas de campagne de violence des femmes contre les hommes ou contre les personnes qui s’identifient comme trans. Il y a juste des arguments sur l’impact sur les femmes de la politique d’auto-identification des genres et sur la meilleure façon de combattre le sexisme. Rien ne justifie la violence ou les menaces à l’encontre de femmes portant des pancartes ou des T-shirts, simplement parce que vous n’aimez pas leur message. Lorsque vous utilisez la violence contre des personnes simplement parce que vous n’aimez pas leurs opinions, VOUS devenez le fasciste. Vous essayez de dicter et de contrôler ce que les autres sont autorisés à dire et à penser.

L’autre chose que les « antifa », leurs alliés et les autres partisans de l’identité de genre devraient prendre en considération est qu’ils aident en fait la droite en essayant perpétuellement d’accuser les féministes d’être racistes ou de droite. La plupart des gens reconnaissent encore que les femmes et les hommes ne sont pas identiques. La plupart des gens décents penseraient également qu’il n’est pas normal qu’un homme exhibe son pénis devant des femmes et des enfants, surtout dans des lieux réservés aux femmes. Si vous affirmez que seules les personnes de droite ont de telles objections, vous faites paraître la droite plus raisonnable que ceux qui pensent que le harcèlement sexuel est inacceptable.

La droite essaie actuellement de capitaliser sur cette fausse image du féminisme critique du genre comme étant de droite. Elle construit maintenant ses groupes sur le dos de ce qui était en fait une lutte contre le sexisme lancée par des féministes de gauche. Ceux qui répandent des mensonges et des calomnies sur les femmes qui résistent à l' »identité de genre » sont responsables de cette croissance. Réfléchissez longuement et sérieusement à ce que vous essayez d’accomplir, car vous donnez en fait du pouvoir à la droite. Et vous affaiblissez simultanément la gauche en créant une polarisation, une division et une intolérance à l’égard des autres opinions. Vous créez également la peur chez les jeunes transgenres qui croient à vos mensonges selon lesquels les féministes les détestent, plutôt qu’à la réalité selon laquelle nous voulons que tout le monde soit libéré des attentes sexistes sur la façon dont les gens devraient se comporter.

Lorsque vous menacez et intimidez les femmes qui se présentent à une manifestation, beaucoup font demi-tour et partent. D’après certaines images, il semble que des personnes de droite s »y soient présentées. De nombreux militants d’extrême droite tirent parti de la violence et de la confrontation; donc en intimidant les femmes pour qu’elles quittent cette manifestation, vous créez un espace dont l’extrême droite pourra s’emparer. Vous ternissez également le bon travail effectué par les antifas et d’autres groupes anti-fascistes.

Et ce n’est pas seulement aux États-Unis que cela se produit. Au Royaume-Uni, des groupes antifas harcèlent et menacent une conférence féministe prévue pour l’automne dans ce pays. Il est tellement plus facile de s’en prendre aux femmes que d’affronter ceux qui détiennent réellement le pouvoir dans notre société.

Antifa et ses alliés doivent cesser de harceler les féministes et s’attaquer à l’oppression réelle et continue du racisme et du fascisme.

Helen Steel, militante environnementaliste

Traduction: TRADFEM

⇒ Pour suivre notre blog et être informé.e par courriel de chaque nouveau texte mis en ligne, retournez à la page Accueil, déroulez jusqu’à la section « Articles récents » et inscrivez votre adresse courriel juste au dessus.

Une réflexion sur “Compte rendu par Helen Steel de l’agression à Los Angeles de féministes par des « antifas » défendant un exhibitionniste

  1. Même problème en France. Les antifas sont des personnes qui recherchent la violence et qui, en même temps, veulent avoir la conscience tranquille.

    C’est un fait universel : il existe des gens violents, y compris dans les mouvements politiques. Ils sont utiles, à leur manière, parce que la lutte politique prend aussi des formes physiquement violentes. Mais comme ce qui les agit, fondamentalement, est la possibilité d’aller à la castagne, si « on » leur désigne un ennemi, ils iront, sans réfléchir pour beaucoup, parce qu’encore une fois, ce n’est pas la réflexion leur souci premier : ce qu’ils recherchent est la violence, sous le premier prétexte venu.

    Le problème (en tout cas en France, mais je crois que c’est un problème répandu), c’est que les partis politiques dits de gauche ont été vampirisé par les politiciens professionnels, donc par des bourgeois, confits d’une idéologie bourgeoise, conservatrice.
    Comme ce sont les « chefs » qui donnent la direction politique, si ces chefs deviennent de droite (même sans l’avouer officiellement), les antifas deviendront une milice de droite, tout simplement. Et cela leur ira sans doute très bien, finalement. Parce que ce qu’ils veulent, c’est frapper et, en même temps, avoir leur conscience pour eux.

    Ceux qui ont tondu des femmes à la Libération, eux aussi, ils avaient leur conscience pour eux. Et tant pis si dans le tas certaines n’avaient fait, et tant pis si les hommes collabo, eux, avaient le droit d’être tranquilles, et même ont pu faire de brillantes carrières sans ennui.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.