Amérique du Nord – Grands pas en avant dans la lutte contre l’exploitation sexuelle

Dawn Hawkins nous informe aujourd’hui de grandes avancées dans la lutte contre l’exploitation sexuelle sous toutes ses formes. Mme Hawkins est présidente directrice générale du National Center on Sexual Exploitation (NCOSE), un organisme de bienfaisance qui s’est imposé comme chef de file dans la dénonciation des liens entre toutes les formes de sévices sexuels et d’exploitation basée sur le sexe. Le communiqué fait part de trois (3) changements législatifs aux États-Unis qui reflètent les efforts des législateurs pour doter de cohérence le discours des sociétés modernes néo-libérales au sujet de leurs systèmes économiques et des impacts des industries les plus nocives. À la lumière des drames humains au cœur des industries de l’exploitation sexuelle, ces nouvelles lois repositionnent la base même des pratiques de ces industries non seulement sur les producteurs de ces prétendus services, produits et échanges, mais aussi sur les acheteurs, ceux qui en créent la demande et les profits, et maintiennent ce lucratif modèle économique. Pas d’acheteur, pas de marché, pas de profit. Brisant le double discours autour de ces industries, où les études de marché et les analyses des impacts sociétaux n’existent que dans la critique féministe radicale, on  s’attarde maintenant sur la demande – les acheteurs – en reliant acheteurs et victimes. Au Maine et au Texas, bastion du capitalisme sauvage, les législateurs ont finalement compris les tenants et aboutissants du système d’exploitation sexuelle ; ils et elles ont finalement reconnu le sort des milliers de victimes laissées pour compte ; et on a finalement accepté que les solutions aux drames créés par ces industries passent par la responsabilité des hommes qui achètent leurs prétendus produits et services. Au Maine et au Texas, ces achats seront désormais définis respectivement comme des délits et des crimes. C’est une avancée majeure dans la lutte contre l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants.

Mme Dawkins souligne cinq événements survenus au cours des dernières vingt-quatre heures:

  • Au Canada, le rapport du Comité permanent de l’accès à l’information, de la protection des renseignements personnels et de l’éthique, et ses recommandations pour des changements importants dans la mise en application des lois canadiennes en ce qui concerne l’industrie de la pornographie en ligne.
  • Un septième recours contre l’entreprise Pornhub au nom de trente survivantes d’exploitation sexuelle sur cette plateforme.
  • Instragram ayant bloqué Pornhub et ses 12.5 millions d’adeptes.
  • Les pressions du site de pornographie en ligne SeekingArrangement suite à la dénonciation de la NCOSE.
  • Des nouvelles du recours intenté contre Twitter par la NCOSE.

Elle souligne aussi trois grands changements législatifs aux États-Unis:

  • L’adoption du Debt Bondage Repair Act qui vise à soulager les difficultés financières des survivantes des industries de l’exploitation sexuelle ; celles-ci voient leur cote de crédit détruite, plombant leurs chances de survie.
  • Une nouvelle loi au Maine qui repositionne la prostitution comme produit résultant de la demande des acheteurs et qui par conséquent les responsabilise et peut mener à des recours au nom des victimes.
  •  Une nouvelle loi au Texas qui définit l’achat de services sexuels comme un acte criminel.

On peut lire ici la version originale de ce communiqué de la NCOSE : https://ncose.salsalabs.org/06172021_general_highlight_policywinsinmeandtx1?wvpId=b7e62ef3-379a-49c9-9789-834376f53439

Traduit par Ann Leduc pour TRADFEM

Une réflexion sur “Amérique du Nord – Grands pas en avant dans la lutte contre l’exploitation sexuelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.