« Choisissez, les gars! »

CLEMENTINE FORD: « Les hommes s’empressent souvent de revendiquer la responsabilité collective de tous les triomphes masculins survenus au cours de l’histoire, mais lorsqu’il s’agit de violence et de dommages masculins, ils deviennent soudainement des individus qui ne peuvent être mis dans un seul groupe. Choisissez, les gars ! Vous ne pouvez pas croire en la supériorité collective des hommes et refuser d’assumer la responsabilité de la façon dont les hommes s’entendent pour l’imposer ! Si c’est #notallmen qui est responsable de la misogynie, ce n’est certainement pas tous les hommes qui sont responsables du progrès.

Et oui, cette remarque se veut légèrement ironique. Mais c’est aussi fondamentalement vrai – lorsqu’il s’agit d’éloges, les hommes sont très heureux de dire que « les hommes ont créé le monde !!!! » (lol, n’importe quoi, l’Iroquois…) mais ils refusent complètement toute participation au collectif lorsqu’il s’agit d’interpeller d’autres hommes et de contester leur comportement. Nommez leur hypocrisie. »


– Clementine Ford (https://www.facebook.com/clementineford)

Traduction: Carole Barthès et TRADFEM

5 réflexions sur “« Choisissez, les gars! »

  1. L’Iroquois n’est certainement pas le pire des hommes… -:)
    Les Européens ont essayé de l’exterminer Lol !

  2. Le plus gros problème c’est que de nombreux hommes ont investi les Gender Studies au sein de l’Université et pris la parole à la place des femmes des Women Studies. Le Genre (remplaçant les femmes) a été une niche universitaire pour des hommes qui s’octroient l’autorité (scientifique) qui leur a toujours été reconnue par rapport aux connaissances des femmes et de leurs expériences. Ces hommes contribuent à réduire les femmes, et leur expériences de femmes culturelles et biologiques, au silence.
    Ils sont plus enclins à reconnaître le privilège blanc (qui englobe autant les femmes et les hommes blancs quelles que soient leurs classes sociales) que leur propre privilège masculin d’Universitaire (généralement,,d’ailleurs, blanc).
    C’est la même chose avec les activistes extrémistes Trans. Les femmes, sont, à leurs yeux, soit des TERFs, soit, des cruches qu’ils ridiculisent en se travestissant de la façon la plus hideuse possible (paillettes, soutiens gorges XXL, bijoux extravagants, talons hyper hauts, maquillage ridiculement ostensible etc. etc.).
    La situation des femmes, autant sous le joug islamique, que sous le soug des idéologues du genre, est toujours aussi infériorisée et réduite au silence.

      • Oui, mais il y a des religions sécularisées en perte de vitesse et des religions non sécularisées à but politique. L’Iran, l’Arabie Saoudite ou l’Afghanistan nous servent d’exemples effrayants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.