Une idéologie transgenriste « de niche » s’avère « corrosive » pour la société, affirme un récent rapport.

L’étude du think tank britannique CivitasUK affirme que l’Etat a été trop disposé à « se rallier aux exigences d’une microscopique communauté transgenriste ».
Par Camilla Tominey, rédactrice-en-chef adjointe, THE TELEGRAPH, 
30 juin 2020
photo Rowlings sereine contre mur

JK Rowling a été critiquée pour ses opinions sur le transgenrisme

L’idéologie transgenriste a actuellement un « impact corrosif » sur la société britannique, selon une nouvelle étude appelant à l’abandon des réformes de reconnaissance du genre.
Le rapport du groupe de réflexion Civitas accuse les institutions publiques d’avoir été détournées par une idéologie « transgenriste » incapable de défendre les droits des femmes basés sur leur leur sexe.
Cette recherche menée par la Dre Joanna Williams, ancienne directrice du Centre d’étude de l’enseignement supérieur de l’Université du Kent, appelle le gouvernement à annoncer un moratoire sur toute réforme de la Loi sur la reconnaissance du sexe pour au moins la durée du présent Parlement.
Elle réclame également l’interdiction de prescrire des bloqueurs de puberté et des hormones de l’autre sexe à toute personne de moins de 18 ans et l’interdiction de faire vivre à des enfants une « transition sociale » à l’école sans l’autorisation de leurs parents.
photo Linehan

Graham Linehan, co-créateur de l’émission « Father Ted », a été banni du réseau Twitter en raison de ses opinions sur le transgenrisme.

Ce développement survient après que le co-créateur de l’émission télé à succès « Father Ted », Graham Linehan, ait été définitivement banni de la plateforme Twitter samedi dernier après avoir tweeté la phrase « Les hommes ne sont pas des femmes, cependant » en réponse au Women’s Institute, qui avait souhaité à ses membres transsexuels une joyeuse Journée de la Fierté.
Linehan a reproché à l’idéologie et à l’activisme transgenriste d’être misogynes et d’effacer les droits des femmes.Il s’est également objecté à ce que les femmes biologiques doivent renoncer à des espaces sûrs pour les partager avec des hommes s’identifiant comme femmes. L’autrice de la série Harry Potter, JK Rowling, a également fait l’objet d’acerbes critiques pour avoir exprimé des inquiétudes à l’idée de voir le transgenrisme « effacer le concept de sexe ».

Dans « The Corrosive Impact of Transgender Ideology », le Dr Williams affirme que l’État a été trop enclin à « se rallier aux exigences d’une petite communauté transgenre » qui était autrefois considérée comme une « niche ».

Décrivant comment l’expansion des droits des transgenres est allée « de pair » avec une expansion de la réglementation institutionnelle de la parole et du comportement, le rapport accuse les activistes d’hypocrisie en appelant à la liberté et à l’égalité pour les transgenres, tout en accusant ceux qui remettent en cause leur approche de « transphobie » ou de « méfaits ».

« Dicter l’utilisation du langage des autres ne restreint pas seulement leur liberté d’expression mais, plus important encore, en obligeant les gens à s’exprimer, cela leur impose une exigence qui remet en question leur liberté de conscience », ajoute la Dre Williams.

Au début du mois, des sources proches de Boris Johnson ont laissé entendre que le Premier ministre envisageait d’abandonner les plans, initialement élaborés sous le gouvernement de Theresa May, visant à permettre aux personnes transgenres de modifier leur certificat de naissance sans diagnostic médical.

Ces propositions auraient été abandonnées dans un document ayant fait l’objet d’une fuite et présentant la réponse du gouvernement à une consultation publique sur la loi de reconnaissance du genre.

Downing Street a insisté sur le fait que la question de l’auto-identification est « encore en cours d’élaboration » et a déclaré qu' »aucune décision » n’avait encore été prise.

Traduction: TRADFEM
Tous droits réservés à Camilla Tominey et The Telegraph 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.