Gail DINES: L’oppression des femmes EST systémique.

COV PORNLAND     Gail DINES, autrice  de PORNLAND : « Je suis choquée par la controverse qui a éclaté au sujet de ce que je considère comme un concept fondamental du féminisme : les femmes en tant que classe sexuelle sont victimes du patriarcat. Tout mouvement de libération exige une compréhension structurelle de la manière dont l’oppression est systémique et codifiée dans des institutions clés qui créent les conditions de l’oppression. En l’absence d’une telle analyse, le fait d’être une victime est redéfini comme un échec individuel ou un ensemble de mauvais choix de la part des femmes. L’idéologie même qui légitime la violence des hommes comme le fait de quelques pommes pourries, plutôt que comme un moyen de terroriser les femmes pour les soumettre. »

**********************************************************************

« I am shocked by the controversy that erupted over what I see as a foundational concept of feminism: women as a sex class are victims of patriarchy. Every liberation movement requires a structural understanding of how oppression is systemic and encoded into key institutions that create the conditions of oppression. Absent such an analysis, being a victim is redefined as an individual failing or set of bad choices by individual women. The very ideology that legitimizes men’s violence as a few bad apples, rather than a way to terrorize women into submission.

Radical feminism gave birth to rape crisis centers, battered women’s shelters and consciousness raising groups. These were built on the notion that the personal is political and that changing the conditions of individual women’s lives had to be intertwined with a macro analysis. Alas the political now seems to be reduced to the personal thanks to neo liberalism, post modernism and the marginalization of radfem. »

Traduction: TRADFEM

PODCAST D’UNE ENTREVUE DE MS. DINES PAR L’ORGANISATION EXODUS CRY

Elle est l’autrice des best-sellers Gender, Race and Class in Media et Pornland: How the Porn Industry has hijacked our sexuality. Conférencière et professeure émérite au Wheelock College de Boston, elle dirige l’organisation Culture Reframed, la première organisation à reconnaître et confronter l’hypersexualisation médiatique et la pornographie comme « crise de santé publique de l’ère numérique ». 

cov Porn the production and consumption of inequality  cov gender race and class

Culture reframed Logo

In this podcast from Women’s Liberation Radio Newsm Gail Dines draws on Marxist and radical feminist theory to examine how the media exercise hegemony in Part 1 of her talk on « How to Promote Radical Feminism in a Hostile Media Environment »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.