Une nouvelle politique d’Amnesty International défend les proxénètes et les trafiquants sexuels

Washington, DC – Amnesty International vient de publier son « document final de politique » en faveur d’une décriminalisation intégrale de la prostitution. Le Centre national d’information sur l’exploitation sexuelle (NCOSE) dénonce cette politique comme faisant l’impasse sur les brutalités vécues par les personnes prostituées et comme servant le pouvoir des proxénètes, des acheteurs de sexe, et des trafiquants sexuels.

 

Voici des extraits d’une déclaration de Dawn Hawkins, directrice générale du Centre national d’information sur l’exploitation sexuelle (NCOSE)

 « La décriminalisation intégrale de la prostitution constitue un cadeau pour les proxénètes, les acheteurs de sexe, et les trafiquants sexuels », a déclaré Dawn Hawkins, directeur exécutif du Centre national sur l’exploitation sexuelle. « Aux termes de la politique irresponsable d’Amnesty International, ces exploiteurs deviennent de simples « exploitants du secteur du sexe » et de simples « clients », et la violence sexuelle et les sévices inhérents à la prostitution sont normalisés comme une forme de « travail ». En approuvant cette politique, Amnesty International a sapé les droits fondamentaux des personnes aux prises avec l’industrie du sexe (dont la majorité sont des femmes), et a plaidé en faveur d’une impunité pour les auteurs d’exploitation sexuelle. »

« Celle-ci ne devrait jamais constituer un « travail » pour personne », a poursuivi Madame Hawkins. « Une décriminalisation intégrale de la prostitution ne rectifie en aucune façon les conditions d’inégalité, de sévices, de violence et de déshumanisation qui animent toutes les formes de prostitution – elle y consent tragiquement. Le principe prostitutionnel d’échange de sexe contre « de l’argent ou quelque chose de valeur » est non seulement en soi une forme de contrainte sexuelle et d’exploitation, mais elle engendre également d’autres formes d’exploitation sexuelle, comme la traite des êtres humains à des fins sexuelles. Une étude publiée en 2012 dans la revue World Development a constaté que les pays où la prostitution est légalisée sont associés à davantage de cas de traite des êtres humains que les pays où la prostitution est interdite. Cela ne devrait pas nous surprendre. Une fois que le droit endosse une activité, la demande pour cette activité augmente, et des hommes, des femmes et des enfants sont soumis à la traite afin de répondre à cette demande. Donc, il est fort probable que la nouvelle politique d’Amnesty va augmenter à la fois la traite à des fins sexuelles et l’exploitation sexuelle des personnes par la prostitution dans les pays qui mettront en œuvre leurs conseils. »

Le Centre national d’information sur l’exploitation sexuelle encourage le public à adresser des courriels aux dirigeants d’Amnesty International <http://endsexualexploitation.org/noamnesty/#actions&gt; pour réclamer qu’Amnesty change sa politique sur la décriminalisation complète de la prostitution. Le NCOSE encourage également le public à adresser des tweets à @Amnesty en utilisant le hashtag: #NoAmnesty4Pimps.

Amnesty International figure sur la liste « 2016 Dirty Dozen » assemblée par le NCOSE <http://endsexualexploitation.org/noamnesty/&gt; pour son rôle en tant que contributeur important à la normalisation de l’exploitation sexuelle.

Si vous souhaitez mener une entrevue à ce sujet, veuillez contacter Haley Halverson au (202) 393-7245 ou écrire à <mailto: haley@ncose.com> haley@ncose.com.

Beaucoup d’autres textes publiés par  d’autres autrices féministes sont affichés en traduction sur le site TRADFEM. Si vous avez trouvé ce texte intéressant, aidez-nous en le signalant dans votre réseau SVP.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s